Une grue mobile de construction Liebherr MK 88 Plus maîtrise 1 600 levages dans les Alpes suisses

Une opération de grue de type marathon a été nécessaire en automne sur l’un des plus grands projets d’infrastructure actuellement en cours en Suisse. Pour la construction de l’immense barrage-voûte sur le lac du Grimsel, dans les Alpes, il a fallu fabriquer une dalle de fondation de 900 mètres carrés sous la pression de délais serrés avant l’arrivée de l’hiver. Une grande centrale à béton sera bâtie sur ce site au printemps. Le groupe de construction Frutiger AG participe au projet de construction et a envoyé en octobre sa grue mobile de construction Liebherr MK 88 Plus sur le chantier alpin, à près de 2 000 mètres d’altitude.

Première neige : Reto Mathis, chef de la division des grues mobiles chez Frutiger AG, et ses grutiers devaient avoir terminé le travail en haute montagne avant l’arrivée de l’hiver.

Première neige : Reto Mathis, chef de la division des grues mobiles chez Frutiger AG, et ses grutiers devaient avoir terminé le travail en haute montagne avant l’arrivée de l’hiver.

Au cours des six prochaines années, un gigantesque barrage sera construit dans les Alpes de l’Oberland bernois, sur le lac du Grimsel. Il remplacera le barrage endommagé, vieux de 90 ans. Avant le début de l’hiver, les fondations de la future centrale à béton devaient être achevées près du futur barrage. Cependant, les travaux de construction n’ont pas pu débuter avant début octobre, et ont donc dû être effectués sous la pression de délais serrés.

Pour Reto Mathis, chef de la division des grues mobiles chez Frutiger AG, c’était tout de suite clair : « La MK 88 était parfaite pour ce type de travail. » Son choix s’est arrêté sur la grue mobile de construction Liebherr non seulement en raison des délais serrés, mais aussi à cause des conditions spatiales sur le site. À une hauteur d’environ 30 mètres et directement au-dessus du chantier, deux téléphériques à matériaux avec de petits systèmes de levage étaient également en service. Comme la MK 88 Plus avec mât rentré peut fonctionner même avec une hauteur sous crochet de seulement 18 mètres, la flèche horizontale de 45 mètres de longueur n’a pas gêné les téléphériques pendant ses opérations de pivotement.

Reto Mathis: « Une grue mobile de construction est environ 20 % plus rapide qu’une grue mobile »

L’avantage décisif fût cependant le rendement de manutention élevé de la MK 88 Plus. Reto Mathis explique : « J’estime que la grue mobile de construction est jusqu’à 20 % plus rapide qu’une grue mobile classique pour ce type de levage. En raison de l’espace limité en hauteur disponible, une grue mobile à flèche télescopique aurait dû effectuer un télescopage lors de très nombreux levages. » Pour une grue mobile de construction Liebherr en mode chariot, ce processus de travail fastidieux n’est bien entendu pas nécessaire. Dans l’ensemble, cela a permis un gain de temps considérable, puisque la MK 88 Plus a effectué environ 1 600 levages de charges telles que de l’acier de construction, des containers ou de petits appareils au cours de ses deux semaines d’intervention en continu. « Dans la phase intensive, nous devions effectuer jusqu’à 15 levages par heure », explique Mathis.

D’une grande portée : D’énormes possibilités grâce à la flèche d’une longueur de 45 mètres – à partir de son emplacement, la grue a pu desservir l’ensemble du chantier de 900 mètres carrés.

D’une grande portée : D’énormes possibilités grâce à la flèche d’une longueur de 45 mètres – à partir de son emplacement, la grue a pu desservir l’ensemble du chantier de 900 mètres carrés.

Protection antibruit et gestion de la qualité de l’air grâce au concept Hybrid Power

Lors de l’opération de deux semaines en haute montagne, la grue mobile de construction Liebherr MK 88 Plus a été alimentée en continue avec l’électricité du chantier, et a donc travaillé sans aucun bruit ni émission polluante ; les conditions de travail des hommes sur le chantier ont ainsi été considérablement améliorées dans la vallée, entourée de parois abruptes et du barrage. « De plus, cela nous permet bien entendu d’économiser des coûts et d’éviter de devoir faire venir un camion-citerne de la vallée afin d’apporter du carburant », explique Mathis.

La grue mobile de construction Liebherr est un membre important de la flotte de grues de Frutiger AG depuis plus de cinq ans et l’on ne pourrait s’en passer. En ce qui concerne la fiabilité de l’engin, Mathis n’a aucune critique à émettre envers sa MK 88 Plus : « Pendant toute cette période, elle ne nous a jamais laissé tomber. » Il met la grue moderne à contribution principalement dans la construction de structures en acier et en bois, pour les travaux sur les toits plats ou, en position relevée, dans la construction d’antennes. Lors de telles opérations, la grue à quatre essieux atteint une hauteur sous crochet impressionnante de 59 mètres.

Février 2020