10/02/2015 Riga-Mainz exécute une opération épineuse avec la grue sur chenilles LR 1600/2 de Liebherr

Un cas de charge brut de 402 tonnes : la LR 1600/2 recule lentement sur l'imposante rampe en béton.

Un cas de charge brut de 402 tonnes : la LR 1600/2 recule lentement sur l'imposante rampe en béton.

C'est un défi considérable que représente le montage de cet imposant pont ferroviaire en terrain abrupt sur un espace aussi restreint. Une opération de levage difficile, épineuse et complexe ; autrement dit une tâche idéale pour Uwe Langer. Assistés d'une grue sur chenilles Liebherr de type LR 1600/2, le chef de Riga-Mainz et son équipe ont exécuté à la perfection cette commande pour la Deutsche Bahn à Bad Wimpfen, dans le Bade-Wurtemberg.

La nuit précédant le levage du pont, la construction en treillis de 40 mètres de long a été transportée, du site de montage jusqu'au chantier, sur deux remorques modulaires autopropulsées reliées en parallèle et équipées chacune de dix essieux en ligne. Afin de relier les deux porteurs via le châssis pour fixer l'élingue, les experts de Mayence ont monté une extension de chaque côté. Ainsi, il a été possible de positionner une grue auxiliaire sur l'autre côté du pont et d'intégrer la poutre principale à la construction.

Assistée d'une traverse et d'élingues, la LR 1600/2 est parvenue à lever une charge totale de 402 tonnes. Pour cette opération, la grue sur chenilles était équipée de 565 tonnes de lest. Les chenilles ont dû reculer lentement sur dix mètres jusqu'à ce que le pont puisse être positionné exactement sur les appuis.