30/09/2015 Liebherr démarre la phase de tests des systèmes de climatisation à air sur un train TER régional en France

De g. à dr.: Dr. h.c. Willi Liebherr (président du conseil d'administration de Liebherr-International AG), Jacques Rascol (directeur de la SNCF, région Midi-Pyrénées), Martin Malvy (président de la région Midi-Pyrénées) et Charles Marziani (vice-président responsable des transports, conseil régional Midi-Pyrénées) ont examiné le système de climatisation à air de Liebherr installé dans un train régional.

De g. à dr.: Dr. h.c. Willi Liebherr (président du conseil d'administration de Liebherr-International AG), Jacques Rascol (directeur de la SNCF, région Midi-Pyrénées), Martin Malvy (président de la région Midi-Pyrénées) et Charles Marziani (vice-président responsable des transports, conseil régional Midi-Pyrénées) ont examiné le système de climatisation à air de Liebherr installé dans un train régional.

Le 24 septembre 2015, Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, Jacques Rascol, directeur de la SNCF, la Société nationale des chemins de fer français) dans la région Midi-Pyrénées, et Dr. h.c. Willi Liebherr, président du conseil d'administration de Liebherr-International AG, ont présenté le système de climatisation à air de la nouvelle génération pour le transport ferroviaire au Technicentre de Toulouse (France).

Développée par la société Liebherr-Aerospace & Transportation SAS basée à Toulouse, cette technologie écologique est désormais testée sur un TER (train express régional) dans la région Midi-Pyrénées. Dérivés des technologies aéronautiques, les systèmes de climatisation à air n'utilisent pas de gaz chimiques conventionnels, mais emploient l'air comme réfrigérant pour refroidir les véhicules ferroviaires. Cette solution apporte des avantages considérables au transport ferroviaire de passagers puisqu'elle permet de diminuer la consommation d'énergie et d'améliorer la performance de refroidissement, réduisant par conséquent l'empreinte environnementale des trains. La SNCF a lancé l'essai interne, intitulé le projet « Ecoclim », pour en mesurer les avantages.

La région Midi-Pyrénées a financé le train à rames automotrices qui sert de plate-forme à l'essai réalisé sur la ligne régionale qui relie Toulouse et Latour-de-Carol. Les lignes de chemin de fer du Midi-Pyrénées traversent aussi bien des plaines que des régions montagneuses qui ont été sélectionnées pour cet essai en raison des conditions de températures extérieures uniques et pour l'importance de l'étendue des tests environnementaux qu'elles présentent.