08/06/2015 Le Groupe Liebherr réalise un chiffre d'affaires de 8 823 millions d'euros pour l'exercice 2014

Liebherr au salon Intermat 2015 à Paris, en France

Liebherr au salon Intermat 2015 à Paris, en France

La reprise de l'économie mondiale s'est poursuivie en 2014 tout en variant d'un pays à l'autre. La croissance économique mondiale était de 3,4% sur l'année. Affichant une croissance de +1,8% par rapport à l'année précédente, les pays développés ont quelque peu gagné en dynamisme. La croissance économique des pays émergents a légèrement ralenti en 2014. Après une augmentation de 5,0% en 2013, ces pays ont enregistré une hausse de 4,6% au cours de l'année passée.

Le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 5 294 millions d'euros dans le secteur des engins de construction et dans le secteur minier. Les résultats ont ainsi baissé de 336 millions d'euros, soit 6,0%, par rapport à l'exercice précédent. En revanche, une évolution positive a été constatée dans le secteur qui comprend les divisions des grues maritimes, de l'aéronautique et du ferroviaire, des machines-outils et des systèmes d'automatisation, des appareils électroménagers ainsi que des composants et hôtels : le chiffre d'affaires a en effet augmenté de 195 millions d'euros, soit 5,8 %, pour atteindre 3 529 millions d'euros.

Les résultats du Groupe en Europe de l'Ouest ont progressé de manière réjouissante en 2014. En Allemagne, pays qui représente le plus grand marché du Groupe, le chiffre d'affaires réalisé est supérieur à celui de l'exercice précédent. En Amérique, les activités ont également évolué de manière positive, en particulier aux États-Unis où une bonne progression a été observée.

Le chiffre d'affaires est en recul dans la région de l'Extrême-Orient et de l'Australie. La Russie, le plus grand marché du Groupe en Europe de l'Est, a enregistré une très faible dynamique, ce qui a nettement influencé le chiffre d'affaires total de la région. Les résultats ont diminué sur le continent africain. Au Proche et au Moyen-Orient, le Groupe a enregistré un chiffre d'affaires légèrement supérieur à celui de l'exercice précédent.

Le nombre de collaborateurs du Groupe a poursuivi sa progression l'année passée. À la fin de l'année, 40 839 collaboratrices et collaborateurs étaient employés dans les entreprises Liebherr à l'échelle mondiale. Par rapport à l'année précédente, cela représente une augmentation de 1 415 personnes, soit 3,6%.

Les investissements dans la production ainsi que dans la distribution et les services à l'échelle mondiale occupent une place privilégiée qui permet au Groupe de poser les jalons d'une évolution toujours aussi fructueuse de nos activités. Liebherr dispose d'un niveau d'investissement constamment élevé. Ceci vaut également pour l'année passée : le Groupe a réalisé des investissements de 816 millions d'euros dans l'aménagement et la modernisation du réseau de production mondial et dans le renforcement de l'organisation de la distribution et des services. Ces investissements sont contrebalancés par des amortissements d'un montant de 427 millions d'euros.

Le Groupe a pour vocation d'apporter une contribution déterminante au progrès technologique des secteurs dans lesquelss Liebherr est active. Une grande capacité d'innovation suppose d'investir en permanence et de façon substantielle dans la recherche et le développement. L'année passée, le Groupe y a consacré un montant total de 446 millions d'euros.

Le Groupe pose un regard optimiste sur l'année en cours : Liebherr table sur une augmentation du chiffre d'affaires total. Le Groupe prévoit, pour toutes les divisions, une évolution positive ou au moins un chiffre d'affaires de l'ordre de celui de l'année précédente. Les divisions terrassement, grues à tour, machines-outils et systèmes d'automatisation, ainsi que les autres produits et services devraient connaître une évolution particulièrement dynamique. Le Groupe va continuer d'investir bien au-delà du niveau des amortissements dans le développement produit, la production et le réseau de distribution et de services sur tous les continents. Ceci s'accompagnera, en outre, d'une augmentation du nombre de collaboratrices et collaborateurs.