26/11/2015 La grue sur chenilles LTR 1060 Liebherr de Clausen réalise une expédition en montagne à presque 2 900 mètres

Coulisse impressionnante : la LTR 1060 de Clausen lors d'une intervention à 2 900 mètres d'altitude dans les Alpes suisses.

Coulisse impressionnante : la LTR 1060 de Clausen lors d'une intervention à 2 900 mètres d'altitude dans les Alpes suisses.

Une grue a été requise pour réaliser des travaux de montage à la station supérieure du nouveau télésiège Hirli à une altitude de 2 900 mètres à Zermatt. Le plus grand défi pour la LTR 1060 : le trajet sur des chemins de randonnée non carrossables.

L'exploitant de grues Clausen a transporté la grue sur chenilles sur un véhicule surbaissé aux dimensions compactes à la mi-septembre jusqu'au refuge Stafelalp situé à 1 900 mètres d'altitude. De là, la LTR 1060 a dû poursuivre sa route de huit kilomètres avec son propre train de chenilles. Le plus grand obstacle que la grue Liebherr ait dû surmonter était un tronçon de deux kilomètres avec une pente de 45 pourcent. Après quelque cinq heures, la LTR 1060 et l'équipe de Clausen ont finalement atteint leur lieu d'implantation à une altitude de 2 900 mètres.

Une fois que la grue sur chenilles eut prouvé ses excellentes qualités en tout-terrain, elle démontra les jours suivants ses performances dans l'utilisation de la grue. Elle monta tout d'abord la structure en acier de la nouvelle station supérieure. Le moteur d'entraînement fut ensuite monté : pour ce faire, la LTR 1060 dut tout d'abord aller jusqu'au lieu de montage avec le moteur de 16 tonnes accroché qui a été ensuite gruté sur les lieux. L'opération « Pick-and-carry » est un argument important pour les grues télescopiques sur chenilles. Elles se déplacent avec une charge complète et sont donc d'une utilisation particulièrement flexible. Une fois le travail terminé et après un séjour de trois semaines en altitude, le 60 tonnes a entrepris la descente.