La grue sur chenilles Liebherr LTR 1060 en environnement alpin

Sur le chantier du tunnel du chemin de fer à crémaillère suisse de Gornergrat, la deuxième ligne de montagne la plus haute d'Europe, la grue télescopique sur chenilles LTR 1060 a mis ses performances à l'épreuve, avec succès.Avec l'appui de spécialistes dépêchés par Liebherr, la grue a pu négocier les virages et venir à bout des chemins de graviers et des pentes accentuées. La grue télescopique sur chenilles a fait preuve une fois de plus de son excellente motricité en tout terrain et en environnement difficile.

La mission

La LTR 1060 en chemin vers le chantier

La LTR 1060 en chemin vers le chantier

En raison de la faible capacité portante des ponts relativement étroits, la grue sur chenilles a dû être débarquée de sa remorque de transport. Elle a fini par passer le pont en cavalier seul.

La grue télescopique sur chenilles Liebherr LTR 1060 de l'entreprise valaisanne Clausen s'est déjà illustrée plusieurs fois en environnement alpin. Cette fois cependant, sur ce chantier de Zermatt, dans le canton suisse du Valais, hommes et machine ont dû relever un défi aux multiples facettes.

Voici quelle était la mission de l'entreprise Geri Clausen : l'élargissement d'un tunnel du chemin de fer à crémaillère suisse du Gornergrat, pour permettre l'accès aux pieds des pistes de ski. La difficulté de ce projet résidait surtout dans l'accès au chantier, situé à 2020 mètres d'altitude. Le trajet passait par un chemin de gravillons de 920 mètres de long, très sinueux et avec des pentes jusqu'à 40 pourcent.

Une application exigeante - des solutions sur mesure

Geri Clausen manœuvre sa grue très habilement sur le chemin sinueux et raide.

Geri Clausen manœuvre sa grue très habilement sur le chemin sinueux et raide.

Le trajet de la LTR 1060 passe par un chemin de gravillons de 920 mètres de long, très sinueux, sur un dénivelé de 180 mètres.

En amont du chantier, Hans-Dieter Willim, responsable bureaux d'études de Liebherr, et son équipe ont déterminé le centre de gravité de la machine, pour garantir la stabilité et la manoeuvrabilité de la grue dans les virages et dans les pentes. Le résultat : La LTR 1060 peut parcourir le trajet sans contrepoids, avec un poids total de 38 tonnes, en relevant la flèche à 20°.

La LTR 1060 vient à bout des lacets en pente raide.

La LTR 1060 vient à bout des lacets en pente raide.

Le chemin étant très étroit, la LTR 1060 doit parcourir les lacets montagneux sur voie du train de chenilles réduite à son minimum.Le défi à relever : la maniabilité en virage est fortement restreinte en raison du décalage défavorable entre la longueur des chenilles et la largeur de la voie.

Dans les virages serrés, la LTR 1060 doit braquer à des moments extrêmement précis. Liebherr recommande de placer des cales en bois pour faire pivot, sous les maillons de chenilles situés à l'intérieur du virage. Par ailleurs, le sens de marche du train de chenille est défini de sorte que les mécanismes d'entraînement des chenilles soient à l'arrière. La grue dispose ainsi d'un train de chenilles plus rigide.

La LTR 1060 vient à bout courageusement des pentes raides.

La LTR 1060 vient à bout courageusement des pentes raides.

Malgré des sollicitations extrêmes, les températures d'échauffement du mécanisme de translation et des galets de roulement sont maintenues bien en-dessous des valeurs maximales admissibles.

Sur ce trajet long et en pente raide, le mécanisme de translation est fortement sollicité. Le challenge est de maintenir les températures d'échauffement du mécanisme et des galets de roulement en-dessous de valeurs maximales admissibles.

Le responsable du bureau d'études Hans-Dieter Willim est sur place avec une caméra thermique pour relever l'évolution de la température sur les composants critiques. Après discussion avec le constructeur des mécanismes, Liebherr à Biberach, en Allemagne, le niveau d'huile dans les mécanismes de translation a également été abaissé en amont du chantier. On évite ainsi des pertes par barbotage résultant du tourbillonnement de l'huile.

Pour conclure

Arrivée à destination : avec le Mont Cervin en toile de fond, la LTR 1060 travaille sur le recouvrement d'un tunnel de voie ferrée.

Arrivée à destination : avec le Mont Cervin en toile de fond, la LTR 1060 travaille sur le recouvrement d'un tunnel de voie ferrée.

"Grâce à sa manoeuvrabilité en tout terrain, nous pouvons mettre cette grue en œuvre sur de nombreux chantiers", témoigne l'exploitant de la grue, Geri Clausen, une fois parvenu sur le chantier alpin sans entrave.

Vidéo

Dans cet environnement alpin aux environs de Zermatt en Suisse, la LTR 1060 gravit des pentes jusqu'à 40 pourcent, sur des chemins de gravier très sinueux. La grue fait preuve une fois de plus de son excellente motricité en tout terrain.

Dans cet environnement alpin aux environs de Zermatt en Suisse, la LTR 1060 gravit des pentes jusqu'à 40 pourcent, sur des chemins de gravier très sinueux. La grue télescopique sur chenilles de Liebherr fait preuve une fois de plus de son excellente motricité en tout terrain. Lancer la vidéo

Dans cet environnement alpin aux environs de Zermatt en Suisse, la LTR 1060 gravit des pentes jusqu'à 40 pourcent, sur des chemins de gravier très sinueux. La grue fait preuve une fois de plus de son excellente motricité en tout terrain.

Vue d'ensemble des grues sur chenilles LTR

Les grues sur chenilles LTR se distinguent par un montage rapide de l'équipement et une flexibilité exceptionnelle. Elles sont rapidement opérationnelles sur le chantier. Aperçu des grues sur chenilles LTR

Support technique

Nos clients peuvent compter sur nous. Liebherr dispense une assistance technique de premier plan dans le cadre de leurs chantiers complexes. Le support technique de votre constructeur à vos côtés

Ventes & service

Nos clients peuvent se fier à un réseau de distribution et de service présent dans le monde entier. Recherchez ici votre interlocuteur compétent.

Grues mobiles et sur chenilles

Liebherr propose un vaste programme de grues mobiles et sur chenilles pour chaque application pratique.